Parées d’or en automne, drapées de neige en hiver, les vignes de Lavaux s’éveillent sous le soleil printanier dans leur magnifique écrin. Alignées sur leurs terrasses, les vignes grandissent puis fleurissent… Amoureux de cette terre, nous veillons soigneusement sur elle, car c’est en elle que le vin prend naissance, qu’il y puise sa minéralité et se forge un caractère…

Le vignoble

Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007, Lavaux abrite une multitude de terroirs différents.

Chasselas roux

Le chasselas roux est le principal cépage cultivé sur le domaine. Il s’étend sur près de 70% de notre surface viticole, et on le retrouve sur différents terroirs du Dézaley, en Calamin, sur Epesses et Saint Saphorin.

 

La pente vertigineuse étagée en terrasses, la grande diversité de sols et de micro-climats ainsi que la forte pénétration des rayons solaires, permettent de produire à Lavaux des chasselas exceptionnels, d’une très grande complexité.

Nouveaux cépages

Afin de diversifier et d’enrichir notre gamme de vins, nous avons également introduit de nouveaux cépages sur nos terroirs. Différents essais de surgreffage (débutés dans les années 1990) nous ont conduit à retenir le sauvignon blanc et le chenin blanc, ainsi que le merlot et la syrah.

 


La réussite de l’adaptation d’un nouveau cépage sur un terroir s’avère souvent délicate car l’adéquation climat-sol-cépage est très complexe. Nous avons néanmoins pu montrer que plantés dans des terroirs de graves, le chenin et le sauvignon blanc dévoilent une expression aromatique extraordinaire. Les syrahs et les merlots s’épanouissent à merveille dans les bas de coteaux, puisqu’ils bénéficient à la fois de l’humidité du lac et du rayonnement solaire. Les tanins mûrissent alors lentement et conduisent à un vin à la fois puissant et élégant. Ces deux derniers cépages occupent aujourd’hui près de 15 % de notre surface.

Le conservatoire Mondial du Chasselas

En 2010, le Domaine Louis Bovard a mis à disposition une parcelle de 3'000 mètres carrés, pour y créer le Conservatoire Mondial du Chasselas. Réalisé en partenariat avec l’Office Cantonal de la Viticulture et l’Agroscope de Changins-Wädenswil, ce projet a vu le jour dans les hauteurs du villages de Rivaz.

Le Conservatoire abrite actuellement 19 variétés de chasselas différentes.

La partie supérieure du Conservatoire est occupée par les cinq variétés majoritairement plantées dans le canton de Vaud : le fendant roux, le vert de la Côte, le giclet, la blanchette et le bois rouge.

 

Quatre cents pieds de chacune de ces variétés ont été plantés à des fins de vinification dans le but de pouvoir comparer leur potentiel en tant que raisin de cuve et vérifier si le fendant roux (variété prédominante dans le vignoble vaudois) reste la variété la plus intéressante, tant au niveau œnologique (acidité, potentiel aromatique, potentiel de garde…) que cultural. Les premières vendanges sont prévues pour octobre 2013….

La partie inférieure du Conservatoire constitue la collection ampélographique. Elle permet de sensibiliser le grand public à la qualité et à la richesse du chasselas, puisque l’on peut y apprécier, de juillet à septembre, la différence de couleur et de forme des grappes, ainsi que la diversité des feuillages de toutes les variétés.